Daphné du Maurier

Edition le Livre de Poche

La vérité est une chose intangible, invisible, et il arrive que nous trébuchions dessus sans la reconnaître, mais elle est parfois découverte, saisie, comprise, par de vieilles gens proches de leur mort ou bien par des êtres très jeunes et très purs.

De Daphné du Maurier j’ai lu le très célèbre Rebecca que j’avais vraiment apprécié comme beaucoup , je continue alors ma découverte de l’autrice au travers de ce roman.

Cornouailles début du xixe siècle, Philip Ashley grandit auprès de son cousin Ambroise qui l’a élevé comme son fils à la mort de ses parents.
Une relation très forte se noue entre les deux hommes ne laissant que peu de place aux femmes.
Néanmoins lorsqu’Ambroise part en Italie soigner ses rhumatismes Philip reste surveiller le domaine.


Il est donc surpris d’apprendre par missive que son cousin s’est marié comment cela a-t-il pu se produire d’autant plus qu’Ambroise s’est toujours montré très dédaigneux envers la gente féminine?

L’heureuse élue se prénomme Rachel , c’est une veuve qui selon Ambroise le comble de joie , Philip est aussitôt jaloux tel un petit enfant de cette mystérieuse femme qui a volé le coeur de son cousin.

A mesure que le temps passe les lettres que Philip reçoit de son cousin sont de plus en plus étranges jusqu’au jour où il reçoit une lettre au sein de laquelle son cousin Ambroise accuse sa femme de vouloir l’empoisonner.
Philip décide se rendre en Italie mais malheureusement Ambroise est déjà mort et ce dans d’étranges circonstances .
Abattu et en colère il se fait la promesse de venger la mort de son cousin et de connaitre la réalité de ce décès qui lui paraît suspect.

Il décide rentrer en Angleterre mais tel est pris qu’il croyait prendre car Rachel arrive au Cornouailles , ce n’est pas la vieille femme qu’il s’était imaginé car c’est une séduisante jeune femme de trente-cinq ans , il en tombe amoureux et désir même se marier avec elle.

Mais Philip apprendra à ses dépends qu’il faut parfois suivre ses intuitions car les apparences sont souvent trompeuses …

Si ma visiteuse avait eu quelque ressemblance avec l’image que je m’en étais faite, j’aurais su comment me conduire, mais maintenant qu’elle était là près de moi, en chair et en os, mes imaginations n’étaient plus que des idées absurdes et folles qui s’effaçaient les unes après les autres et sombraient dans la nuit.

Mon avis :

Cette lecture m’a énormément plu car j’ai retrouvé l’atmosphère qui m’avais tant marqué dans Rebecca.
Un style gothique et une construction qui nous permet d’avancer peu à peu dans l’histoire le tout tapis de mystère et de peur .

L’ambiance est lourde et pesante mais nécessaire car peu à peu les pièces du puzzle s’assemble jusqu’au dénouement , c’est littéralement une lecture où l’on ne voit pas les pages défilées et le temps passé.

J’ai été happée du début à la fin le suspens ambiant.

Philip le personnage principal fait énormément penser à notre héroïne dans Rebecca , naïf et craintif sa jeunesse est souvent mise en évidence par Rachel qui semble s’en moqué a maintes reprises.

Mais fort heureusement Philip grandit à mesure des pages , d’abord fasciné par Rachel lui qui s’est construit sans présence féminine grâce à un enchevêtrement d’évènements il commence peu à peu avec l’aide de son amie Louise à se poser des questions et à comprendre la réalité.


Rachel est aussi mystérieuse que Rebecca , l’autrice a su me tenir en haleine jusqu’a la fin car on ne cesse de se poser des questions sur cette femme et sur ses motivations.

Je n’ai cessé de me demander qui était cette Rachel une veuve éplorée ou une meurtrière avide de pouvoir , une manipulatrice ?


En définitive , ce roman est magistrale tout comme Rebecca c’est d’ailleurs la raison pour laquelle cet ouvrage a inspiré les cinéastes .

Et vous l’avez-vous lu?

Ma note :

❤️❤️❤️❤️❤️

5/5