JessicaBouquine

Le blog d'une lectrice passionnée

Accueil » Chroniques » LA DECISION – 2022

LA DECISION – 2022

KARINE TUIL

Edition Gallimard

De Karine Tuil j’avais déjà lu « Les choses humaines » que j’avais apprécié alors j’ai décidé de me laisser tenter encore une fois par cette autrice qui met en relief la société d’aujourd’hui .

En l’espèce nous faisons la connaissance d’Alma Revel juge d’instruction antiterroriste , elle doit trancher c’est-à-dire décider du sort d’un jeune homme soupçonné d’avoir rejoint le groupe État islamique en Syrie.

Que va-t-elle faire ? comment répondre à ce dilemme , le laisser derrière les barreaux ou le libérer au risque qu’il commette un attentat ?

Est-il vraiment innocent , regrette-t-il ce qu’il a fait ? Est-il sincère ou pense t-il encore au djihad? Assurément son choix sera déterminant pour la sécurité de la France….

«Le terrorisme, ce n’est pas qu’une méthode, c’est l’amour de la mort. Les terroristes ne rêvent que de ça : celle qu’ils donnent aux autres et celle qu’ils se donnent. Ils remplacent le combat des idées par la peine de morts.»

« Tu entres, entravée par ton histoire, ton identité sociale, politique ; tu sors et tu comprends que ton être a été déformé, contaminé. Tu ne seras plus jamais la même. »

Mon avis:

J’ai profondément aimé ma lecture c’est un coup de coeur!

Karine Tuil nous fait entrer dans le quotidien d’une juge d’instruction antiterroristes , l’on découvre tout aussi sa vie personnelle et sa vie professionnelle.

D’un point de vue personnelle Alma Revel est une femme mariée mère de famille mais son mariage n’est pas heureux , ce n’est pas un lieu de refuge et son mari ancien prix Goncourt ne cesse de ressasser son succès d’autrefois car il n’arrive pas à en provoquer un autre.
C’est un couple qui se ment à lui-même en restant ensemble depuis près de vingt-cinq ans , on ne l’excuse pas mais Alma entretient une relation secrète avec l’avocat du prévenu .


D’un point de vue professionnel même si Alma Revel se donne corps et âme dans son travail, l’autrice a su retranscrire la tension , la charge émotionnelle et le danger que représente cette profession.

Car elle est environnée par la haine et est menacée de mort, ayant droit à une protection judiciaire elle sera tout de même victime d’une agression.

L’autrice nous permet de rentrer dans la tête de cette femme d’apparence forte et puissante , mais qui est rongée par les angoisses et les insécurités.

Car le point culminant de ce roman est le choix que fera Alma Revel , c’est un choix crucial qui aura assurémet des conséquence pour le pays .

«Mon métier m’a appris que tout peut basculer en un instant dans la tragédie, que rien n’est définitif–le bonheur ne serait jamais qu’un état fugitif et éphémère.»

L’autrice nous permet de rentrer dans la tête de cette femme d’apparence forte et puissante , mais qui est rongée par les angoisses et les insécurités. C’est aussi l’occasion de découvrir de façon détailler le travail du juge d’instruction , de ses collaborateurs dont le greffier personnage de l’ombre mais qui est indispensable au juge.
Dans le quotidien d’un juge d’instruction nous sommes au coeur des faits de sociétés où nous découvrons des vies brisées ou achevées .

Aussi , le fait de participer aux interrogatoires permet de comprendre encore plus cette affaire , on y découvre notamment l’itinéraire d’ Abdeljalil Kacim c’est une manière de le comprendre de l’humaniser au travers de la gravité des faits car c’est un être humain à part entière.

Enfin ce roman traite de la question de l’identité , elle se pose à travers la vie du prévenu mais aussi à travers la vie du mari d’Alva quand se sent-on français et à partir de quel moment arrête t-on de l’être ?

Elle fait ainsi un parallèle de façon subtile sur le retour à la religion afin d’apaiser certaines blessures d’abord par le biais de Kacem mais aussi par le bais du mari d’Alma qui petit à petit se replie dans la religion et impose la rigueur de l’orthodoxie juive.

C’est un livre sur la condition humaine , sur le fait que l’humanité peut être belle mais remplie de noirceur en un claquement de doigt .

Je terminerai avec une citation de Camus où il est dit que : « L’enfer n’a qu’un temps, la vie recommence un jour. » 

Assurément Karine Tuil fait partie de mes auteurs contemporains préférés et vous avez-vous lu ce titre ?

Ma note :

❤️❤️❤️❤️❤️

5/5

jessica

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page