JessicaBouquine

Le blog d'une lectrice passionnée

Accueil » Chroniques » L’été de Katya – 1983

L’été de Katya – 1983

Trevanian

Edition Gallmeister

Je ne connaissais pas cet auteur mais j’ai décidé de me laisser tenter par sa plume car Rodney William Whitaker plus connu sous le nom de Trévanian est un auteur américain dont on a ignoré durant longtemps son identité .

C’est un auteur assez inclassable , auteur de best-sellers internationaux , notamment pour une de ses oeuvres les plus célèbre Shibumi .
Il a toujours cherché à être le discret possible ainsi il n’a donné q’une seule interview téléphonique et avait même un imposteur qui allait dans les cocktails littéraires à sa place.

Ce fut de loin que je vis Katya pour la première fois, en cet été 1914. J’étais assis avec mon carnet sur les genoux, comme en ce moment, sous ce même arbre centenaire,dans le parc au bord du gave. Je rêvassais sous couvert de méditer quand je levai les yeux et la vis traverser la pelouse dans ma direction. Ce premier coup d’oeil, par-dessous mon canotier, fut distrait et rapide, et je me replongeai dans mes pensées. Sauf que, presque immédiatement, mon regard fut de nouveau attiré.

En l’espèce nous sommes à l’été 1914 , nous faisons la connaissance de Jean-Marc Montjean jeune médecin tout juste diplômé , s’installant à Salies petit village du Pays basque dont il est originaire .

Il s’ennuie dans son travail jusqu’à ce qu’il fasse la connaissance de Katya une jeune femme assez intrigante habillée tout du blanc et qui fait du vélo sans chapeau chose assez peu conventionnelle pour l’époque.

Le jeune homme tombe immédiatement amoureux de la jeune femme et cherche par tous les moyens à se rapprocher d’elle .
Il fait alors connaissance avec son frère jumeau Paul qui se montre très protecteur envers sa soeur , il refuse qu’une quelconque histoire d’amour se noue entre le jeune médecin et sa soeur.

De même , il fait aussi connaissance avec le père des jumeaux c’est un homme avec lequel il s’entend bien malgré une certaine excentricité de sa part.

Mais le mystère reste entier , pourquoi Paul est si protecteur envers sa soeur?

Aussi Katya fait une révélation à Jean-Marc et lui avoue que son véritable prénom est Hortense mais qu’il faut continuer à l’appeler Katya car un esprit rode.
La jeune femme devient de plus en plus fuyante et des mystères s’amoncellent autour de la famille, une chose est sûre la vie de Jean-Marc ne sera plus jamais la même après ces rencontres….

Les années se sont ainsi écoulées, discrètes et oubliées, et un matin d’automne j’eus soudain quarante-cinq ans. C’était le moment de soupeser l’épanouissement de la maturité à côtés des ambitions de la jeunesse, car il était certain que j’avais déjà accompli tout ce que je serais jamais capable. Seul, assis devant mon bureau au soir de mon quarante-cinquième anniversaire, je me posai la plus banale des questions à l’heure du bilan : Où était donc passé tout ce qui comptait ? Et puis une question peut-être moins ordinaire : Que s’était-il passé, en fin de compte ?

Mon avis :

Ce roman est assez mystérieux , on peut le qualifier de roman noir ou de roman gothique.
En effet, il y a une évolution au sein de l’histoire , car au fil de la lecture le lecteur se laisse embarquer et va de révélation en révélation .L’auteur entretient le suspens en faisant des allers retours entre le passé et le présent.
Nous sommes dans une forme de huis clos , avec un triangle de personnages formé par les jumeaux et le jeune médecin .

Les relations entre les personnages sont assez ambigus , car dès le départ le lecteur se rend compte que derrière le coup de foudre du medecin , un drame bien plus important se dessine en filigrane bien au-delà d’une histoire d’amour romantique qui n’a d’ailleurs pas lieu.


Aussi l’auteur a su montrer à sa manière les rapports compliqués entre les hommes et les femmes phénomène encore très actuel au XXI ème siècle car souvent des révélations douloureuses peuvent se produire comme en l’espèce.

Ainsi , le mystère s’installe peu à peu et l’atmosphère devient de plus en plus étouffante jusqu’à l’épilogue et aux révélations finales digne d’un roman noir…

En définitive, j’ai apprécié ma lecture bien que ce ne soit pas un coup de coeur la plume de l’auteur est agréable et volontairement sombre ce qui m’a permise de tourner les pages rapidement sans m’en rendre compte.


L’on ressent le frisson, le suspens et l’inquiétude dans ce roman , j’ai eu hâte de connaitre la vérité sur cette famille peu conventionnelle.

Ma note :

❤️❤️❤️

3/5

jessica

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page