Daphné du Maurier

Edition Le Livre de Poche

« J’ai rêvé la nuit dernière que je retournais à Manderley. Je me tenais près de la grille qui donnait sur l’allée, mais impossible d’entrer : le portail était fermé par un cadenas et une chaîne . J’appelais le gardien. Personne ne répondait. Regardant mieux entre les barreaux rouillés, je vis que le pavillon était inhabité. »

Maxim de Winter lors de son séjour au sein d’un hôtel de Monte-Carlo fait la connaissance d’une jeune femme femme effacée qui travaille en tant que dame de compagnie auprès de Mme Van Hopper une femme au caractère difficile.

A mesure de leurs échanges une relation d’abord amicale se noue puis se transforme rapidement en sentiment amoureux .

C’est la raison pour laquelle Maxim de Winter demande à la femme femme de l’épouser , elle accepte la demande sans savoir réellement à quoi s’attendre…

Le couple décide ainsi d’aller s’installer à Manderley manoir majestueux en Cornouailles, mais une présence invisible plane au sein du domaine , il s’agit de celle de Rebecca de Winter l’ancienne maitresse de maison morte noyée un an plus tôt , c’était selon certains une femme au charme noir…

Aussi pourra t-elle échapper à l’ombre de Rebecca et se substituer à elle dans le coeur de Maxim et des habitants du domaine?


Nous arrivâmes à Manderley début mai. Avec les premières hirondelles et les jacinthes sauvages , expliqua Maxim. C’était la meilleure période , avant la pleine splendeur de l’été ; dans la vallée , les azalées prodigueraient leur parfum , et les rhododendrons rouge sang seraient en fleur. Je me souviens , nous étions partis de Londres le matin sous une grosse averse et nous étions arrivés à Manderley vers cinq heures , à temps pour le thé.

Mon avis :

« Je me demandais combien il pouvait y avoir de gens dans le monde souffrant et continuant de souffrir parce qu’ils ne parvenaient pas à briser leur filet de timidité et de réserve, et qui dans leur aveugle folie construisaient devant eux un grand mur qui cachait la vérité. »

J’ai véritablement apprécié cette lecture si captivante et agréable à lire.

La première partie est consacrée à la découverte des personnages principaux.
On y découvre Maximilien de Winter homme mystérieux et fortuné qui va tomber sous le charme de la jeune héroïne dont on ignore le nom .
C’est une jeune fille timide , réservée , dame de compagnie de la riche mondaine Mme Van Hopper qui réside dans un hôtel du Sud de la France.

Tout se passe très vite car après quelques rendez-vous , il lui demande de l’épouser et ils s’installent donc dans la demeure de Maximilien à Manderley.

Dans la seconde partie du roman se passe au sein de ce manoir mystérieux ou plane l’ombre de Rebecca la première épouse , d’ailleurs le mystère qui entoure sa mort est d’ailleurs présent tout au long de l’histoire …

Daphné du Maurier a réussi à instaurer un sentiment de peur et de mystère tout au long du récit, l’histoire est donc prenante , nos sens sont éveillés, ce qui donne envie de tourner les pages , bien qu’il n’y ai pas de nombreux rebondissements .

La description du manoir m’a fais penser à un château hanté l’ambiance est sombre et assez glacial.
C’est d’ailleurs pour cela que l’autrice nous plonge dans les pensées de l’héroïne car elle a peur et tombe dans la paranoïa .
En outre , l’attitude de la gouvernante Madame Danvers n’arrange en rien le sentiment d’insécurité de l’héroïne de par ses manigances.

Néanmoins, l’autrice a su montrer la maturité dont va faire preuve l’héroine au sein du roman , candide , réservée voire ennuyeuse au début elle a su se montrer mâture dans de nombreuses circonstances , car c’est une femme qui est prête à tout pour protéger son époux et lever le voile qu’a tissé Rebecca.

Puis , le rythme s’accélère considérablement dans les 100 dernières pages et il semble difficile de s’arrêter car le dénouement est proche et il y a des retournements de situation .

En définitive , j’ai passé un très bon moment de lecture, car c’est un roman addictif , bien que ce roman se passe en huis clos la plume de l’autrice est envoûtante et l’intrigue.

Pour ceux qui n’ont pas encore découvert ce classique de la littérature anglaise , allez-y car ce roman est un coup de coeur pour ma part.

J’ai d’ailleurs regardé l’adaptation qui est faite de ce roman sur Netflix dernièrement et je suis curieuse de voir l’adaptation cinématographique d’Hitchcock , tourné en 1940, avec Laurence Olivier et Joan Fontaine .

Ma note :

❤️❤️❤️❤️❤️

5/5